Clicky

Méditation ; Pourquoi, Comment et Qu’est-ce que c’est ?

 

Bonjour !

Alors je me présente rapidement ;  Je suis passionné par les rouages de notre cerveau. J’ai à mon actif quelques dizaines de potassages sur le sujet et de nombreuses heures de lecture de blogs ainsi que de revues qui traitent de près ou de loin du cerveau. J’ai donc décidé de poster cette page qui ferait office à la fois de tutoriel pratique et de cours théoriques sur le cerveau, à travers le prisme de la Méditation.

Suite au savoir que j’ai accumulé au cours du temps sur le cerveau j’ai pu aborder la Méditation avec une vision pragmatique, ce qui ne lui a pas enlever de son sublime. C’est pourquoi je voudrais ici vous permettre de faire de même, à travers un tutoriel qui vous permettra d’aborder et de pratiquer la méditation tout en apprenant sur votre cerveau. Vous y trouverez tout du long de brèves vulgarisations de certains des mécanismes que notre cerveau met en place pour nous permettre de profiter de ce monde haut en couleur !

 

 

i-want-you-to-meditate-meditation

 

 

I) Qu'est-ce que la Méditation ?

a) Définition

Méditer : 1) Pratiquer une activité mentale qui consiste à se focaliser sur une pensée, une sensation.

                2) Réfléchir sur un sujet, le visualiser, le projeter ; de manière à approfondir sa pensée le concernant.

Synonymes au sens large : Relaxation, Focalisation, Réflexion

 

b) Les deux cerveaux

 

Pour bien comprendre les effets de la méditation il faut appréhender l’entité sur laquelle celle-ci agit ; l’esprit.

Pour modéliser l’esprit le cerveaux fait appel à deux modes de fonctionnement ;

le Déductif ; analytique, rationnel, raisonné, pragmatique, conscient

et l’Intuitif ; émotionnel, abstrait, inconscient

à Voir aussi : Les Trois Cerveaux  et  Le Gorille Invisible  ainsi que  Le Grand Larousse du Cerveau

 

c) Les effets de la Méditation

La pratique de la méditation permet d’agir sur vos émotions donc sur votre esprit intuitif. Étant donné que ces deux « intelligences » collaborent pour créer toutes pensées, idées, émotions et raisonnement, cette activité impact aussi positivement sur votre esprit déductif et donc sur vos capacités analytiques.

 

 

De manière métaphorique votre esprit est la vitre à travers laquelle vous percevez le monde. Vos émotions viennent teinter cette vitre afin de moduler les informations perçues avant l’analyse consciente de votre esprit déductif.

Les émotions permettent un traitement fluide, rapide, intuitif des informations de manière à accélérer le raisonnement et la prise de décision.

à Voir aussi : l’Intuition à quoi ça sert ?  et  Système 1 / Système 2 : Les deux vitesses de la pensée

 
La Méditation permet de « nettoyer » cette vitre de vos émotions et de venir y appliquer une teinte positive à la place, de manière à induire positivement sur votre perception du monde et donc indirectement sur vos capacités analytiques.

 

 

De récentes études neurologiques semblent indiquer que la méditation rééquilibre le taux de neurotransmetteurs* et induit une libération de certain d’entre eux à l’origine du bien-être et de la motivation.

 

Neurotransmetteurs : messagers chimiques à l’origine des émotions.

à Voir aussi : Les Neurotransmetteurs  et  Memento  ainsi que  Vice Versa

 

II) Pourquoi Méditer ?

a) La pollution cognitive

Toute la journée notre esprit est harcelé de stimuli cognitifs en tout genres ( par exemple ; 15.000 stimuli commerciaux par jour et par personne ).

Tandis que notre esprit conscient ne traite que certain d’entre d’eux , notre subconscient offre une réponse émotionnelle et stock inconsciemment une multitude d’entre eux.

Face à cette « overdose cognitive » notre équilibre émotionnel empathie vite et en résulte rapidement stress, anxiété, agressivité, manque de concentration ; qui viennent à leur tour perturber nos prises de décisions et donc nos actions au quotidien.

De plus cette pollution cognitive peut perturber nos raisonnements en temps réel en associant des réponses émotionnelles contre-productives et inadaptées au sujet traité.

 

b) Instaurer un dialogue intérieur

Le fait de se couper des stimuli cognitifs extérieurs en séance de méditation offre un grand moment d’introspection qui permet d’instaurer un dialogue intérieur cohérent entre conscient et subconscient.

De plus cette activité introspective permet de prendre du recul sur ses émotions et de les analyser consciemment pour élaborer des schémas de pensée cohérents dans le fond et dans la forme.

Ces schémas de pensée cohérents permettront de relier vos envies et vos volontés de manière à installer un bonheur durable accompagnée de sensation de vrai.

à Voir aussi : Le bonheur : Qu’est-ce que c’est ?  et   Propos sur le Bonheur

 

c) « Contrôler » ses émotions

La pratique de la méditation offre un outils incroyable de prévention et d’induction d’émotions :

Premièrement les vertus inductives ( hypnose légère ) de la méditation vous permettront de choisir consciemment des émotions à induire.

à Voir aussi : L’Hypnose : Mythe ou Réalité ?  et  Inception  ainsi que  50 Exercices d’Autohypnose

 

De plus le fait de travailler sur sa sérénité et sa concentration en séance permet de développer son équilibre émotionnel.

Par ailleurs le bien-être et la sérénité installés en séance vous accompagneront dans toutes vos activités du quotidien.

Pour finir les effets sur la personnalité les plus souvent observés sont ; un développement de l’attention, de la concentration et de la créativité ainsi que des notions de tolérance et de compassion.

 

d) les données scientifiques

Les récentes études scientifiques observent de nombreux bienfaits de la pratique de la méditation tel que ;

  • une diminution du stress et de l’anxiété
  • une moins grande vulnérabilité aux traumatismes et dépressions
  • un renforcement du système immunitaire
  • un développement des parties du cerveaux à l’origine du bonheur, de la joie, de la motivation et de la concentration
  • une réduction des parties du cerveaux à l’origine de la colère, de la peur, de l’anxiété et de l’insatisfaction

 

 

l’amygdale rétrécit et le cortex préfrontal se développe

 
La sensation de sérénité et les réflexes sociables souvent observée chez les méditants semblent liées à la sollicitation de neurotransmetteurs positifs ; tel que la Sérotonine ( à l’origine de la notion de bonheur à long terme et du contrôle des pulsions ) et l’Ocytocine ( qui oriente l’attention vers les stimuli sociaux positifs et engendre la confiance ).

à Voir aussi : Neuro-Ergonomie  et  Libérez votre Cerveau de Idriss Aberkane

 

III) Comment Méditer ?

a) les Mantras

Mantra : Sujet de concentration, de focalisation, de réflexion durant les séances de méditation.

 

Exemples de Mantra :

Visuels ;

– Regarder un point ( ex ; flamme de bougie )

– Visualiser un point ( ex ; visualiser un point de couleur en fermant les yeux )

– Porter son regard à « l’infini » devant un paysage

 

Auditifs ;

– Musique, Son

– Son de la respiration

– Répétition d’une phrase ( prononcée ou pensée )

– Psalmodier

 

Sensoriels ;

– Sensation de la respiration

– Sensation de Soi ( sa présence )

– Sensation du soleil, du vent sur sa peau

 

Intellectuels ;

– Sujet de Réflexion à approfondir

– Idée ou Sujet évocateur

– Se concentrer pleinement sur une action simple ( faire la vaisselle, conduire sa voiture… )

 

b) Principe de base

Le principe de base de toute forme de méditation est de se concentrer, se focaliser sur son mantra.

Pour cela il va falloir s’isoler de toute perturbation cognitive éventuelle ; installez vous dans un cadre calme, confortable et évocateur.

Tout est possible, essayez, expérimentez, laissez faire votre intuition et trouvez vos mantras, durées, cadres et positions corporels qui vous correspondent et qui vous permettent de vous concentrer et de vous détendre.

Cependant évitez vos positions de sommeil habituelles qui nuisent à la concentration et amènerai l’endormissement.

La position corporelle la plus adaptée à la majorité semble être la position assise, avec un support pour le dos, mains jointes ou sur les genoux.

Pour ce qui est de la durée ; adaptée la à vos disponibilités, à votre envie et à votre volonté mais tentez de vous approcher d’un objectif de 15 à 45 min par jour.

Une fois un cadre fertile installé, prenez un temps pour vous détendre physiquement et psychiquement ; prenez de grandes inspirations puis expirez lentement.

Lorsque vous vous sentez calme et détendu, inspirez, fermez les yeux, expirez lentement puis concentrez vous sur votre mantra.

Si vous en sentez la nécessité vous pouvez rouvrir les yeux puis utiliser le même processus pour revenir à votre mantra.

Très vite un flot de pensées viendra envahir votre esprit et perturber votre concentration.

Laissez les venir, aboutir puis repartir. Soyez spectateur, sans jugement autorisez le libre jeu du mental.

Une fois que ces pensées auront abouties et se feront moins accaparantes, revenez lentement et tranquillement à votre mantra.

Plus vous pratiquerez, plus l’exercice sera facile et plus vous en ressentirez les bienfaits, il faudra tout de même faire preuve de patience et de régularité mais étant donné que les effets positifs de la méditation se font ressentir dès les premières séances ceux-ci en découleront naturellement.

 

c) formes de méditation traditionnelles

Méditation Vipassana : axée sur la respiration et laissant un plus grand libre jeu au mental, elle permet de travailler sur sa conscience, sa sérénité et sa réflexion.

 

Méditation Transcendantale : axée sur la répétition d’un son dépourvu de sens ou d’une action simple, elle laisse très peu de libre jeu au mental et permet de travailler sur sa concentration et son bien-être.

 

Méditation Zen : axée sur sa présence, sa conscience des choses et l’observation, elle permet de développer sa philosophie et sa sérénité.

 

Méditation Pleine Conscience : axée sur sa présence, la conscience de soi et du monde, elle permet de travailler à la fois sur sa concentration, ses capacités analytiques et son osmose avec le monde.

 

à Voir aussi : Le Reve Lucide  et  Le Cerveau en Trente Secondes  ainsi que  Guide des Rêves Lucides

 

d) formes de méditation contemporaines

Méditation Inductive : axée sur la répétition d’un but à atteindre ou d’une émotions à induire, c’est une forme d’hypnose légère et permet d’induire consciemment un objectif.

Exemple ; « j’ai confiance en moi et je réussis tout ce que j’entreprends »

Attention : Ne pas utilisez la négation en hypnose !

 

Méditation Productive : axée sur la réflexion, sur l’approfondissement d’une idée ou d’un sujet elle permet de stimuler la créativité et la structure tout en donnant une vue d’ensemble.

Entrez en séance de méditation avec le projet ou le sujet de réflexion en tête puis laissez vos pensées évoluer autour de celui-ci sans effort ; laissez les venir, laissez les partir. Dès que vous arrivez à une impasse ou une pensée négative revenez tranquillement à votre mantra.

En sortie de séance vous pouvez noter les idées survenues au cours de celle-ci.

 

e) conclusion

Pour conclure il y a trois axes principaux au bonheur ; l’Intellectuel, le Spirituel et le Matériel. Dans notre culture occidentale deux d’entre eux sont fortement délaissés et la Méditation offre un très bon outils de compensation face à ces lacunes.

De la même manière que nous nous lavons les dents, faisons du sport, faisons attention à ce que nous nous mettons dans l’estomac nous devrions nous laver l’esprit, le faire travailler et faire attention aux idées qu’on se met dans la tête !

Donc il ne tient plus qu’à vous de faire de la méditation une activité personnelle, plaisante et enrichissante en l’adaptant à votre philosophie et à vos objectifs personnels de manière à vous voir vous et ce monde sous le jour que vous méritez !